Message de Tadao Wakazuki,
@@@@@
elu President du ZEN-TO UNION (All Toyota Labor Union) 


Le 22 Janvier 2006, au terme dfune annee de reflexion, un nouveau Syndicat a ete cree dans la ville de TOYOTA, appele ZEN-TO UNION ou All Toyota Labor Union (ATU). Il est ouvert a tous les ouvriers de la multinationale Toyota, ainsi quf a ses sous-traitants ou PME affiliees, telles que DENSO, AISIN, et JTEKT. Cfetait le jour du 60e   anniversaire de la fondation de Toyota. Quelle ironie !

   Notre premier defi fut dfavoir a faire face a une longue tradition du syndicalisme japonais. Celui-ci consiste a affilier dfoffice tous les ouvriers a lfunique Syndicat existant. Celui qui refuserait ne serait pas employe par lfentreprise. Lfouvrier nfa pas la possibilite de choisir.

Notre ATU est completement different des syndicats existants. Alors que ceux-ci nfacceptent que des ouvriers employes a vie, nous accueillons tous les ouvriers, quel que soit leur statut dans lfentreprise. 

 1. ATU est une organisation, independante, horizontale, ouverte a tous ceux qui desirent sfy afffilier.
2. ATU accueille tous les ouvriers traaillant pour Toyota, quelque soit leur statut (temporaire, sous-traitant...).

3. ATU accueille aussi la maitrise et les immigres.

@@ La raison d'etre du Syndicalisme remise en cause? .
   LfIndustrie automobile du Japon est devenue une industrie-cle qui sfest rapidement etendue dans le monde.

   Pour augmenter sans cesse sa productivite et sa competitivite, le Groupe TOYOTA pratique une politique opprimant les ouvriers. Cela se manifeste par les bas salaires, les longues heures de travail, au point de causer des maladies diverses corporelles et mentales... et meme des á Karoshi â, cfest-a-dire des deces dus a la fatigue causee par ces conditions de travail (longs horaires).  

   Nous pensons que la responsibilite sociale du Groupe Toyota et du Syndicat consiste a assurer aux ouvriers des conditions de travail saines et paisibles. A lfecoute de tous ces cris montant du coeur des ouvriers, nous sentons tres fortement la remise en cause du sens fondamental du Syndicalisme.   

 @@Un Syndicat existe-t-il a Toyota ?
   Nous posons cette question a partir dfune situation observee au printemps 2002, lors de la nedociation concernant lfaugmentation des salaries. La Direction refusa categoriquement toute augmentation, bien que la Compagnie eut declare un benefice net dfun trillion de \ens acquis en 2001. Cependant le Syndicat a accepte le maintien du salaire pendant les 3 annees a venir. Cela a provoque la colere des ouvriers. Quelle est donc la vraie raison dfetre dfun Syndicat ?  Lfideologie, longuement en vogue, pronant la collaboration totale avec le Patronat comme unique moyen dfameliorer la condition ouvriere, manifeste ainsi sa stupidite.
 

@@@Edifier une Nation ? Quel doit etre le role dfun mouvement ouvrier dans ce but ? 
@@La Constitution du Japon et son Code du Travail reconnaissent aux travailleurs le droit de sforganiser, de mener une action commune, de faire des negociations collectives. Nous voulons donc traduire ces lois dans les faits et assurer ainsi aux ouvriers de Toyota, et a leurs familles une vie humaine.

    Le Gouvernement lie au pouvoir financier poursuit une politique neo-liberale ou la priorite est accordee a la recherche du profit maximum, provoquant ainsi divers dereglements. Cela a entraine de nombreuses corruptions scandaleuses, ainsi que lfecrasement des faibles par les forts, approfondissant le fosse enre riches et pauvres.  

Nous voulons plus particulierement attirer lfattention a la terrible destruction de lfemploi. Le tiers des travailleurs sont des temporaires. La moitie des jeunes sont dans une situation dfemploi sans contrat.

   Cela est vrai chez Toyota aussi.  En Novembre 2005, 40% des travailleurs chez Toyota (environ 13.000) etaient des temporaires, sans contrat. Bien qufils faisaient le meme travail que les titulaires, ils percevaient un salaire equivalant a la moitie de celui du titulaire. De plus, ils vivent dans la crainte permanente dfetre licencies du jour au lendemain.      

    En tant que syndicalistes, pouvons-nous rester ignorants de cette situation? Les jeunes ont besoin dfun emploi sur, stable qui leur permettrait dfenvisager le mariage, et lfeducation de leurs enfants sans crainte. Par la meme, nous contribuerons a une releve du taux de natalite et a une prise en charge meilleure du nombre grandissant de personnes agees. Le mouvement ouvrier doit aussi etre concerne par cette responsabilite.